Profil de vulnérabilité pour une Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) de la zone des Niayes du Sénégal : sensibilité aux changements climatiques, aux modes d’usage et d’occupation des terres

Notre travail d’étude et recherche doctorales s’inscrit dans le cadre du Projet d’Appui à la mise en œuvre du plan de gestion des ressources en eaux dans la zone des Niayes du Sénégal, une initiative de l’Université de Liège (Département Sciences et Gestion de l’Environnement et Département Architecture, Géologie, Environnement et Construction), de l’Université de Thiès (Département du Génie Rural de l’Ecole Nationale Supérieure d’Agriculture) et de la Direction de la Gestion et de la Planification des Ressources en eau (DGPRE) du Sénégal.

Financé par Wallonie Bruxelles International (WBI), notre TER se propose d’étudier la vulnérabilité et la sensibilité des ressources en eau de la zone des Niayes, plus importante écorégion à vocation horticole du Sénégal, à l’évolution : du climat, des modes d’usages et d’occupation des terres. Il se focalise sur la recharge des nappes et l’amélioration des pratiques hydroagricoles et s’appuie sur des outils novateurs de modélisation, de cartographie et de télédétection à haute résolution (Sentinel2). Il met aussi un accent particulier à la cartographie des événements hydro-climatiques de la zone (observés et futurs), à travers les simulations CORDEX-Afrique, à l’horizon 2050 en intégrant les scénarii climatiques les plus optimistes et les plus pessimistes du GIEC.

Zone d'étude

Zone d’étude