Optimisation de l’utilisation des ressources en eau du bassin du Kou pour des usages agricoles

Par Farid TRAORÉ, Doctorant
Courriel : Farid.Traore@student.ulg.ac.be

L’eau est une ressource finie, sensible aux facteurs extérieurs et à la dégradation de l’environnement, coûteuse à maîtriser et à mettre en valeur. Elle devient plus précieuse à mesure que se multiplient les utilisations concurrentes. Par conséquent, une gestion intégrée et concertée des ressources en eau est indispensable au sein d’une unité comme le bassin versant.
Le bassin versant du Kou, au Burkina Faso, renferme d’importantes ressources en eau qui se répartissent entre besoins domestiques (Alimentation en Eau Potable, notamment), besoins agricoles (irrigation) et besoins industriels. Cette sollicitation des ressources en eau du bassin était en 1998 à l’origine d’un déficit de débit de 250 l/s qui atteindrait 500 l/s à l’horizon 2010 et pourrait être à l’origine de conflits entre différents types d’usages (domestiques, agricoles, etc.) et aussi au sein d’un même type d’usage de l’eau, d’où la nécessité de concevoir assez vite un système de gestion qui permettrait de circonscrire les conflits émergents et de prévenir  les conflits qui pourraient se présenter dans le futur du fait, entre autres raisons, de la baisse de la pluviométrie et de l’accroissement de la population, ainsi que des activités socio-économiques utilisatrices de l’eau et de la mauvaise gestion de l’eau.

L’objectif de cette recherche est de contribuer à l’optimisation de l’utilisation des ressources destinées à la production agricole dans le bassin de la vallée du Kou, en vue de favoriser un usage efficient et équitable de l’eau entre les utilisateurs, de manière à assurer la durabilité des systèmes d’irrigation, améliorer la production agricole, préserver l’environnement et éviter les conflits.

L’une des premières hypothèses à vérifier au cours de cette étude, sera la non-satisfaction des besoins en eau d’une partie des utilisateurs, comme principale source de conflit.

La méthodologie proposée pour cette étude s’articulera autour des deux principaux points suivants :
1. Description de l’état actuel autour de l’utilisation/gestion de l’eau sur le bassin versant du Kou (consommation, conflits ; recherche d’une corrélation consommation-conflits) :
inventaire des ressources en eaux de surface et souterraines du bassin
identification des usagers de l’eau sur le bassin et estimation des besoins et consommations en eau de ces usagers
identification des zones de conflits d’usage
2. Développement d’un outil de gestion spatialisé visant à optimiser l’utilisation de l’eau à travers la :
élaboration de scénarios de gestion sur la base d’une analyse prenant en compte les intérêts des différents groupes d’utilisateurs
modélisation de la gestion de l’eau à travers la simulation des différents scénarios proposés à l’aide des systèmes multi-agents. Les systèmes multi-agents sont adaptés à la représentation des interactions entre dynamique naturelle et dynamique sociale.

Mots-clés : gestion de l’eau, scénarios, systèmes multi-agents