Systèmes d’information, de suivi et d’évaluation des dégâts agricoles pour l’assurance agricole, Projet ADASCIS

Par Bernard Tychon et Bakary Djaby, chercheurs
Courriel : Bernard.Tychon@ulg.ac.be et b.djaby@ulg.ac.be

Financement : Bureau Fédéral de la Politique Scientifique Belge (2009 – 2011)
Partenaires du projet : CRA-W (coordonnateur), VITO, ULG, SPF Economie

Description du projet de recherche :
Le projet a pour objectif de développer un outil opérationnel pour le Ministère Fédéral de l’Economie, des Classes moyennes et de l’Energie dans le domaine des assurances agricoles. Cet outil devra permettre d’évaluer les dégâts et d’aider les exploitations agricoles à l’échelle régionale et locale pour une meilleure gestion des réclamations liées aux pertes subies. Ce projet tient compte des récentes règlementations de la commission Européenne (1857/2006) qui permettent aux Etats de mettre en place des mesures de compensation lors de pertes liées à conditions météorologiques exceptionnelles.
L’outil développé se base essentiellement sur les données satellitaires et les sorties de modèles agrométéorologiques pour le développement d’indicateurs.
Trois objectifs spécifiques sous-tendent le projet :
La sélection d’indicateurs pertinents sur la base d’une combinaison des données météorologiques, agrométéorologiques et des données satellitales pour évaluer les dégâts

Le développement d’une base de données d’indicateurs et des périodes de retours calculés à différents niveaux administratifs sur des séries temporelles suffisamment longues et des données indépendantes agrométéorologiques et satellitaires

Le développement d’un système d’information pour l’intégration et les simulations dans une architecture commune de l’ensemble des données nécessaires à l’évaluation des risques. Ce système permet cartographier et de quantifier les risques associés à différents indicateurs.

L’outil permettra aussi de mieux appréhender la démarche pour le développement des produits répondant aux besoins des assureurs et de l’administration publique
Le projet intervient sur l’ensemble de la Belgique et bénéficie des données de terrain disponibles au niveau des administrations publiques pour la validation des indicateurs.
Nos recherches dans ce projet ont porté sur le développement d’indicateurs agrométéorologiques sur la base du modèle WOFOST et de l’outil B-CGMS développé pour le suivi de toutes les cultures en Belgique, l’analyse des données du SPF Economie portant sur les déclarations de dommages au niveau des exploitations agricoles tenant lieu de vérité terrain pour la calibration de terrain.
Une des activités importantes est la mise en commun de l’ensemble des indicateurs pour le développement d’un indicateur intégré sur la base d’une modélisation statistique.